Web libre ? (première version)

Qui donc a l’audace de se proclamer ainsi  » libre  » ?

Les autres, journaux, revues, sites, émissions, blogs et média en tous genres, seraient-ils donc  enchaînés ?

Quels sont ces ingénus qui réinventent le fil à couper le beurre ?

Sont-ils les marionnettes de gens qui tirent les ficelles dans l’ombre ?

Ou bien ont-ils une astuce publicitaire afin de vendre quelque produit à un public de gogos ?
Il vous faudra juger sur pièces, et, en attendant, vous contenter de nos affirmations.Nous sommes composés d’individus, et nous nous exprimons à titre personnel

Nous ne sommes l’émanation d’aucune personne morale, d’aucune association, ou organisation…

colmar_vielle_ville

Nous n’avons rien à vendre, et nous vivons de peu d’argent: environ 50 euro par an pour faire tourner ce site. Nous mettons notre temps et notre réflexion dans le pot commun. Vous pouvez nous rejoindre, si le cœur vous en dit.

Notre motivation

Une communauté d’êtres humains, celle de la ville de Colmar et environs dans le cas présent,ne se conçoit pas sans une vie libre et ouverte de l’esprit, de la culture. Le souffle qui anime cette vie est la circulation des idées, des informations, la participation à des évènements, la lumière projetée pour éclairer la cité et assurer la transparence de la chose publique: la république.

Notre modeste canard a comme ambition d’y contribuer en donnant la parole à ceux qui veulent la prendre, et en favorisant le débat respectueux de chaque personne. Notre conception du débat: pas de certitudes assénées, d’opinions définitives qui ne laissent pas la moindre place au doute ou à un autre avis, qui réduisent l’interlocuteur à choisir entre le rôle de débile ou d’inconscient.

A Colmar
Nous ne prétendons pas être les seuls dans le domaine de l’expression locale.
La presse locale accomplit un travail considérable. Il suffit de se rappeler ( pour les anciens ) les journaux d’il y a 40 ans, entièrement béni-oui-oui; et il suffit d’imaginer quel serait le paysage, si elle disparaissait, comme la menace  en  grandit. Quand il sera trop tard, on se mordra les doigts de n’avoir pas trouvé les 95 c pour le journal ou l’abonnement web.
La télévision régionale: franchement, peut-on compter dessus ? Cette institution qui devrait être du domaine culturel, au service de la population, souffre de sa lourdeur, de sa dépendance du pouvoir. Pour l’avenir, il y a avis de tempête, les intentions gouvernementales ne sont pas rassurantes.
Sur quels autres media pouvons-nous nous brancher ? La question est ouverte.

Pour amorcer notre premier forum, nous vous proposons une enquête sur vos propres sources d’informations locales:

– où les trouvez-vous ?
– qu’en pensez-vous ?

D’ici là, nous vous souhaitons une bonne lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *